FÉDÉRATION
DE FOOTBALL
DE LA MAURITANIE
Accueil > Actualités - FFRIM > Des ambassadeurs des JO de Paris à la FFRIM
Image
Publié le 29/04/2019 à 20:04

Deux ambassadeurs du Comité d’organisation des Jeux Olympiques « Paris 2024 » effectuent un séjour à Nouakchott du 28 avril au 5 mai.


Dans le cadre de la promotion de cet évènement, la France déploie des ambassadeurs sportifs de différentes disciplines. A cette occasion, Marvin Esor, footballeur professionnel depuis 9 ans et Frédéric Adjiwanou, basketteur professionnel depuis 10 ans, sont arrivés dans la capitale mauritanienne hier dimanche.

 Les deux ambassadeurs des Jeux Olympiques qui se dérouleront à Paris en 2024 ont effectué ce lundi une visite du siège de la Fédération mauritanienne de football. Accueillis par le Président de la FFRIM, Ahmed Yahya, Marvin Esor et Frédéric Adjiwanou ont eu droit à une visite guidée des installations de l’instance,  les différents départements, l'Académie FFRIM, le stade Cheikha Boïdiya, notamment, avant d’animer une conférence de presse aux côtés du patron du football mauritanien.

Le Président de la FFRIM, Ahmed Yahya, a déclaré : « Je tiens à exprimer ma joie de recevoir les deux ambassadeurs des Jeux Olympiques de Paris 2024 et leur souhaite la bienvenue en Mauritanie, plus particulièrement à la FFRIM. La Mauritanie participera certainement à cet évènement. Comme vous le savez, le football est un sport olympique. Malheureusement, notre aventure s’est arrêtée lors des éliminatoires (face à la Guinée, ndlr). »

A son tour, le basketteur professionnel, Frédéric Adjiwanou s’est exprimé : « Mes remerciements vont à l’endroit de tous les mauritaniens pour cet accueil qui va au-delà de ce que je pouvais espérer. Étant togolais d’origine, je suis fier d’être dans ce pays d’Afrique de l’ouest et de constater l’évolution du football mauritanien ces dernières années. Vous avez une volonté de grandir qui est très forte. Et même si l’aventure pour les Jeux Olympiques s’est arrêtée, je pense que les jeunes qui jouent sur les terrains de la FFRIM se préparent à prendre la relève. Vous pouvez être fiers de ce que vous avez accompli, monsieur le Président. »

« Nous remercions l’ambassade de Mauritanie et le Président de la FFRIM pour cette invitation qui nous permet de voir les travaux accomplis ici. J’ai eu de nombreux frissons lors de la visite du siège. Quand des personnes parviennent à vous donner ce genre d’émotions, cela ne s’achète pas », a ajouté l’ancien footballeur professionnel, Marvin Esor.

À découvrir aussi