FÉDÉRATION
DE FOOTBALL
DE LA MAURITANIE
Accueil > Actualités - Compétitions > Super D2 : Quatre bonnes raisons de suivre les play-offs
Image
Publié le 21/04/2019 à 22:04

La phase finale pour la montée en Super D1 démarre ce lundi à Nouakchott. Huit clubs, répartis dans deux groupes de quatre, vont se disputer les deux tickets pour l’Élite l’année prochaine. FFRIM.ORG vous donne quatre [très] bonnes raisons de suivre ce tournoi.


  1. Une ambiance de folie

Chaque année, les play-offs suscitent un intérêt certain et beaucoup d’enthousiasme auprès du public sportif mauritanien. Cette saison ne va pas déroger à la règle, puisque la phase finale de la Super D2 devrait une nouvelle fois connaître une grande affluence. Sept wilayas sont représentées lors de ce tournoi. Nouakchott (deux clubs), Nouadhibou, l’Inchiri, le Trarza, le Hodh El Gharbi, l’Assaba et le Gordol. L’une des raisons qui poussent de nombreux spectateurs, s’identifiant à leurs villes, à faire le déplacement. Ce qui rend l’ambiance des stades (Cheikha Boïdiya et Mellah) des plus plaisantes.

  1. Des pépites à la pelle

Les play-offs restent la meilleure occasion de découvrir les talents mauritaniens de demain. De nombreuses pépites sont passées par ce tournoi. D’ailleurs, Les recruteurs des clubs de Super D1, souvent présents dans les gradins, le savent et suivent cette compétition avec attention. L’année passée, l’équipe de la Jeunesse d’El Mina avait fait sensation avant de confirmer parmi l’Élite lors de l’exercice en cours.

  1. Un groupe de la mort

Le tirage au sort effectué par la Ligue Nationale de Football vendredi a placé quatre prétendants à la montée dans le même groupe. L’AS Douanes et le FC Inter, les deux clubs de Nouakchott, le FC Salahdine et l’ASC Médine, les représentants d’Akjoujt et Rosso. La bataille risque d’être âpre dans cette poule désignée comme celle de la mort par les observateurs. Pour cette première journée, un choc très attendu entre les formations de la capitale aura lieu ce lundi (14h45) à Cheikha Boïdiya.

  1. L’attraction Sahel

Cette saison, une jeune équipe a fait parler d’elle en se hissant en quart de finale de la Coupe du Président, avant d’être éliminée aux tirs au but par l’ASC SNIM. Le FC Sahel a fait une forte impression, en écartant notamment l’ASAC Concorde en huitièmes. Le représentant de Nouadhibou a survolé le championnat zonal Nord en terminant l’épreuve avec huit buts marqués et aucun encaissé. De quoi lui conférer le statut de favori du groupe B, qui regroupe le FC Addala d’Aïoun, l’ASK Kiffa de la ville du même nom et l’ADK Moderne de Kaédi.

Le programme des play-offs 2019

À découvrir aussi